Leadership fédéral

28. Établir un « Bureau du Conseil privé pour le transport électrique »

Créer un bureau du Conseil privé pour coordonner les responsabilités en matière de VÉ dans tous les ministères et conseiller le Premier ministre sur les progrès réalisés pour atteindre les objectifs d’électrification du gouvernement. La coordination centralisée et la supervision du Premier ministre rehausseront l’importance de cette question et feront en sorte qu’elle reçoive l’attention qu’elle mérite.

29. Faire de la sensibilisation et de l'éducation sur les VÉ du gouvernement et des parlementaires une priorité

Si les consommateurs et les décideurs ne comprennent pas tous les avantages, les besoins et les économies associés aux véhicules électriques, la transition vers un avenir électrique prendra plus de temps que nécessaire. Le gouvernement devrait faire de l’éducation une priorité, en travaillant avec des organisations de premier plan comme Plug’n Drive, EV Society, AVÉQ, Plug in BC et d’autres pour établir des possibilités d’apprentissage par l’expérience pour les élus et les fonctionnaires.

30. Convoquer les parties prenantes du secteur de l'électricité afin d'élaborer des solutions de VÉ pour notre réseau

Établir des directives pancanadiennes pour les organismes de réglementation de l’électricité afin d’accélérer le déploiement de l’infrastructure de recharge.

Détails supplémentaires

31. S'assurer que les parcs de véhicules sont 100 % électriques et que les bâtiments fédéraux soient prêts à la recharge de VÉ

Le gouvernement peut montrer l’exemple et augmenter la demande et les investissements en VÉ au niveau national en utilisant son propre pouvoir d’achat. Dès maintenant, tous les véhicules achetés par le gouvernement devraient être électriques, à moins qu’une option électrique n’existe pas pour répondre à un besoin spécifique. Le Canada devrait également commencer immédiatement à électrifier les parcs de stationnement dont il est propriétaire ou locataire afin d’offrir des options de recharge à ses flottes et à ses employés. Fixer un objectif ferme d’au moins 10 % de tous les espaces de stationnement possédés et occupés qui seront électrifiés au plus tard en 2025.

32. Établir une zone d'émission zéro dans la ville d'Ottawa

Le gouvernement du Canada devrait collaborer avec la Commission de la capitale nationale et la Ville d’Ottawa pour établir une zone à émission zéro (ZÉZ) au centre-ville d’Ottawa. Les ZÉZ sont des zones dans lesquelles les véhicules polluants doivent payer un droit d’entrée, ce qui a pour effet de décourager l’utilisation de véhicules à essence à l’intérieur de la zone et d’encourager les formes de déplacement sans émissions comme les VÉ, les bicyclettes ou les transports en commun électriques. D’autres villes et capitales nationales (par exemple, Londres, au Royaume-Uni) mettent également en place des zones à émission zéro.

Inscrivez-vous pour rester informé

Pour recevoir des mises à jour sur le Plan d’action VÉ 2030, saisissez votre adresse électronique ci-dessous.