Stratégie d’électrification des transports 2030 et réglementation des VÉ

17. Lancer immédiatement une stratégie canadienne pour les VÉ

Adopter une loi exigeant que le gouvernement fédéral établisse une stratégie canadienne pour les VÉ ainsi qu’un plan d’action régulièrement mis à jour jusqu’en 2035. La législation devrait exiger du gouvernement qu’il mette en œuvre des mesures suffisantes pour atteindre 100 % de ventes de véhicules de tourisme d’ici 2030 et 100 % de ventes d’autobus, de camions et de véhicules hors-route électriques d’ici 2040 au plus tard.

Détails supplémentaires

18. Adopter une Loi VZÉ pour les véhicules de tourisme exigeant la vente de 100 % des véhicules électriques d'ici 2030

Une Loi VZÉ poussera les constructeurs automobiles à introduire plus de marques et de modèles de VÉ, ce qui augmentera le choix des consommateurs, réduira les longs temps d’attente pour les VÉ et améliorera la technologie des batteries pour aider à répondre à la demande toujours croissante de VÉ au Canada. Il aidera également à fournir des VÉ à travers le Canada, où actuellement la plupart des VÉ disponibles à la vente sont distribués dans les deux provinces qui ont déjà des Lois VZÉ en place : la Colombie-Britannique et le Québec. Appliquer la norme nationale uniquement lorsque les normes provinciales sont faibles ou inexistantes.

Détails supplémentaires

19. Mettre en œuvre des normes rigoureuses d'émissions d'échappement pour tous les types de véhicules

Le Canada doit aligner ses normes d’émissions d’échappement des véhicules sur les normes les plus strictes en Amérique du Nord. Les voitures plus propres ne font pas que réduire les émissions de carbone, elles améliorent aussi la qualité de l’air dans nos collectivités et font économiser de l’argent aux consommateurs à la pompe. Les normes actuelles comportent trop de « flexibilités de conformité » (échappatoires) qui devraient être éliminées à l’avenir. Le Canada doit également renforcer les normes d’émission pour les véhicules de plus grande taille, comme les autobus et les camions, car ces derniers contribuent également de manière importante à la pollution issue de leurs tuyaux d’échappement.

20. Adopter une Loi VZÉ pour les camions et les autobus exigeant la vente de 100 % des véhicules électriques au plus tard en 2040

Fixer un objectif de 100 % de ventes de camions et d’autobus électriques au plus tard en 2040, avec des étapes intermédiaires en cours de route. Augmenter l’ambition à mesure que la technologie et les produits offerts s’améliorent. Aligner les exigences du Canada sur les objectifs les plus ambitieux d’Amérique du Nord.

21. Élaborer un plan pour aider les communautés rurales, nordiques, inuites et des Premières nations à passer à l'électricité

De nombreuses communautés rurales, nordiques et autochtones du Canada n’ont pas encore eu les mêmes chances de profiter des avantages de la transition vers les VÉ en raison, entre autres, d’un manque d’options de recharge et de disponibilité des véhicules. Il est essentiel de s’attaquer à ces obstacles pour donner à tous les Canadiens la possibilité de conduire des véhicules électriques.

22. Offrir un « programme vert de mise à la casse » pour tous les types de véhicules

Établir un programme qui retire les véhicules à essence de la route et les remplace par des véhicules électriques. Permettre à tous les véhicules polluants – des voitures aux bus en passant par les motoneiges – d’être mis à la casse et recyclés dans le cadre du programme. Le gouvernement pourrait également offrir d’autres options de transport propre, comme des laissez-passer pour les transports en commun, des bons pour les bicyclettes, des bons pour les services de covoiturage en voiture électrique, etc. pour les canadiens qui ne cherchent pas à acheter un nouveau véhicule.

Inscrivez-vous pour rester informé

Pour recevoir des mises à jour sur le Plan d’action VÉ 2030, saisissez votre adresse électronique ci-dessous.