Adoption des VÉ légers par les consommateurs

1. Poursuivre les incitatifs à l'achat pour les nouveaux véhicules électriques (VÉ) de passagers, mais mettre l'accent sur la valeur de l'autonomie en mode électrique seulement pour inclure les voitures, les VUS et les camionnettes électriques à grande autonomie

Jusqu’à ce que les VÉ atteignent la parité des prix à l’achat, des incitatifs sont nécessaires pour « uniformiser les règles du jeu » entre les voitures électriques et les voitures à essence. Les mesures incitatives pour les nouveaux véhicules contribuent également à accroître l’offre de VÉ d’occasion sur le marché, ce qui fait baisser le prix des voitures électriques d’occasion au fil du temps. Le programme fédéral de rabais sur les VÉ doit être mis à jour pour soutenir les types de véhicules que les Canadiens veulent acheter : voitures électriques à grande autonomie, VUS et camionnettes. À l’avenir, le Canada devrait fonder l’admissibilité sur une évaluation directe du prix par rapport à l’autonomie électrique, plutôt qu’uniquement sur le prix affiché.

Détails supplémentaires

2. Faire en sorte que les véhicules les plus polluants financent les mesures d'incitation à l'achat de VÉ pour les nouveaux véhicules

Imposer un frais sur les nouveaux véhicules les plus polluants et utiliser les revenus générés pour financer les incitatifs à l’achat de VÉ. Cette approche offrirait un choix aux consommateurs : ils peuvent acheter une voiture plus propre et bénéficier d’un incitatif pour les VÉ ou choisir une voiture plus polluante et aider d’autres Canadiens à passer à l’électricité.

Détails supplémentaires

3. Offrir des incitatifs pour les VÉ d'occasion

Environ 60 % des achats de voitures au Canada se font sur le marché de l’occasion. Offrez des incitatifs pour les VÉ aux acheteurs de voitures d’occasion afin d’accroître l’adoption des VÉ.

4. Offrir un incitatif à l’achat complémentaire aux ménages à revenu faible et modeste

Les Canadiens à revenu faible ou modeste bénéficient également des économies de carburant et d’entretien que procure une voiture électrique, mais ils sont moins susceptibles de pouvoir se permettre un nouveau véhicule. Le Canada devrait mettre en place une incitation supplémentaire liée au revenu pour les VÉ neufs ou d’occasion, et offrir un soutien pour l’installation d’infrastructures de recharge à domicile.

5. Faciliter le passage à l'électricité des compagnies de taxis, d'autopartage, de covoiturage, ou d'autres services de transport sur demande

Les entreprises de taxi, d’autopartage, de covoiturage ou de transport sur demande qui achètent ou louent des voitures sont actuellement soumises à un plafond quant au nombre de rabais pour véhicules électriques dont elles peuvent profiter. Supprimez ce plafond pour ces entreprises et d’autres qui facilitent ou fournissent des services de transport au public afin de les aider à passer au tout électrique d’ici 2030.

6. Offrir des prêts à faible taux d'intérêt aux consommateurs qui achètent leur premier VÉ

Les Canadiens à faible revenu ont souvent de la difficulté à obtenir une aide financière pour couvrir le coût d’achat initial d’un VÉ. La Banque canadienne d’infrastructure, ou un autre organisme gouvernemental, devrait intervenir pour combler cette lacune et offrir des prêts à faible taux d’intérêt pour les VÉ aux consommateurs qui en ont le plus besoin.

7. Soutenir l'éducation des consommateurs en matière de VÉ

De nombreux Canadiens veulent passer à l’électricité mais ont des questions sans réponse ou ne savent pas par où commencer. Travaillez avec des organisations de premier plan et de confiance comme Plug’n Drive, EV Society, Plug in BC, AVÉQ et d’autres pour établir une série de programmes visant à éduquer et à aider les consommateurs à faire la transition vers les véhicules électriques.

Détails supplémentaires

Inscrivez-vous pour rester informé

Pour recevoir des mises à jour sur le Plan d’action VÉ 2030, saisissez votre adresse électronique ci-dessous.